Catégorie« Après Auschwitz »

« La vie dans sa nudité » – Une revue littéraire yiddish des années 20

«

[Cet article est paru originellement dans La Quinzaine Littéraire n° 550 du 1er mars 1990.]   Khaliastra revue littéraire Varsovie-Paris (1922-1924) traduit du yiddish et annoté sous la direction de Rachel Ertel Il n’est pas facile de parler de Khaliastra (« la bande »), revue littéraire yiddish dont deux numéros parurent, l’un à Varsovie en 1922, l’autre à Paris en 1924...

Maïmon l’étoile philosophante

M

[Cet article est paru originellement dans La Quinzaine Littéraire n° 425 du 1er octobre 1984.]   Salomon Maïmon Histoire de ma vie Trad. et prés. par Maurice R. Hayoun Berg International, 311 p., 120 F « L.M. me soumit à un interrogatoire très serré (.. .). Je lui semblais suspect. Il croyait m’avoir déjà vu et me considérait comme une comète qui se rapproche de la terre un peu plus...

Signalement (Entretien avec Christian Boltanski)

S

[Cet article est paru originellement dans la revue Lignes 1992/3 (n° 17)]   « C’est nous les cadavres, ne l’oublions pas. » Jean Cayrol Lazare parmi nous (1950) Anamorphose Je me souviens avoir toujours été séduit par l’oeuvre de Christian Boltanski, par son intelligence : son art souverain du « biographème » anonyme, de l’autobiographie de tout le monde (les diverses...

Reconstituer le crime

R

[Article publié originellement sur pointligneplan.com le 10 novembre 1998]   Pour Françoise Guiniou 16 juin 1970 : Christian Boltanski envoie des vraies fausses lettres à la terre entière : « Je désire vous informer de la nature des recherches que j’effectue actuellement. Elles peuvent paraître dans leur état présent sans ligne conductrice, mais moi, je sais qu’elles sont liées et ce n’est...

Shoah ou la Disparition

S

[Ce texte autour de la figure de Lazare, paru originellement dans Art Press n°173 du 1er octobre 1992, est suivi de Variations sur un crâne et quelques pavés et de Quoi de neuf sur la guerre.]   « Je n’ai pas l’intention de minimiser la phrase selon laquelle il serait barbare de vouloir encore écrire de la poésie après Auschwitz (…) La question que pose un personnage de...

Variations sur un crâne et quelques pavés

V

[Ce texte autour de la figure de Lazare, paru originellement dans Art Press n°179 du 1er avril 1993, est précédé de Shoah ou La Disparition et suivi de Quoi de neuf sur la guerre.]   La sentinelle La vie des morts : déjà dans ce film d’Arnaud Despléchin (1991), il y a une sorte de « passage du crâne » – une radio (visible-invisible) circule de mains en mains et laisse passer la...

« Quoi de neuf sur la guerre ? »

«

[Ce texte autour de la figure de Lazare, paru originellement dans Art Press n°215 du 1er juillet 1996, est précédé de Shoah ou La Disparition et de Variations sur un crâne et quelques pavés.]   Ce titre emprunté à Robert Bober, auteur d’une oeuvre comme tressée à celle de Georges Perec [1] pour introduire à ce dossier sur les mutations de l’art de la mémoire du génocide (et de la...

Un Spécialiste – Eichmann vu par Spinoza

U

[Cet article est paru originellement dans Positif n° 458 d’avril 1999.]   On peut résumer l’histoire d’Un spécialiste comme celle de trois rencontres. Entre deux auteurs, entre ces auteurs et un livre de philosophie, entre ces auteurs, ce livre et un exceptionnel corpus, 350 heures d’archives longtemps occultées. Eyal Sivan (1964), le réalisateur, « dissident...

Chantal Akerman « Regarde de tous tes yeux regarde » 

C

[Cet article est paru originellement dans le catalogue de l’exposition Retrospectywa Chantal Akerman, Kino.Lab, Centrum Sztuki, Varsovie, 2006, et fut repris dans ImagoDrome, Ensa, Bourges, 2010.]   Pour Lea Landowski Rétrospective A Varsovie au Centrum Sztuki (du 23 au 30 novembre 2006), à Paris au Musée d’Art et d’Histoire du Judaisme (le 11 février 2007) : par deux fois cette année...

Chantal Akerman, héritière du silence

C

[Cet article est paru originellement dans Le Monde diplomatique, en mai 2016]   En 1950, année de la naissance de Chantal Akerman, « Belge d’origine juive polonaise », « vieille enfant », « fille de la génération sacrifiée », comme elle aimait à se présenter[1], paraissait Lazare parmi nous(Seuil, Paris), de l’écrivain Jean Cayrol, qui avait connu le camp de Mauthausen et qui serait cinq ans...

Liens